Tendinite signifie inflammation d’un tendon.

Mais dans le langage courant, ce terme est utilisé pour désigner toutes les douleurs des tendons. Or, bien souvent, il n’y a pas de cellules inflammatoires sur place. Le terme de tendinopathie (éthymologiquement : atteinte d’un tendon) est plus approprié. Les tendinopathies comprennent :

  • les tendinoses, qui correspondent à un état de dégénérescence tissulaire non inflammatoire avec désorganisation des fibres de collagène
  • les tendinites, lésions inflammatoires d’un tendon
  • les enthésopathies, qui sont des atteintes, inflammatoires ou non, des enthèses (une enthèse est l’endroit où un tendon ou un ligament s’insère dans un os)
  • les ruptures tendineuses

Parmi les causes des tendinopathies, on retrouve fréquemment une sollicitation trop intense ou trop prolongée du tendon, conduisant à une altération des fibres tendineuses.

Symptômes

La tendinopathie cause une douleur à la palpation, à l’étirement et à la contraction contre résistance.

En cas de tendinite/enthésite, la douleur peut être accompagnée de rougeur, chaleur, oedème.

Traitement médical

Le médecin prescrira des antalgiques et/ou des infiltrations d’anti-inflammatoires, éventuellement une attelle, parfois de la cryothérapie. En cas d’échec des traitements manuels, des ondes de choc peuvent être proposées. L’acupuncture est très intéressante dans les tendinopathies. Parfois une chirurgie est nécessaire.

Traitement manuel

Outre la mise au repos de l’articulation concernée, le traitement consiste à :

  • appliquer du froid pour diminuer la douleur et réduire l’inflammation
  • faire des étirements pour obtenir un gain articulaire et empêcher la fibrose du tendon
  • effectuer des massages décontracturants de la zone environnante
  • effectuer des massages transverses profonds, suivis d’application de glace
  • appliquer des cataplasmes d’argile en cas d’inflammation

Comments are closed